Il existe plusieurs portes d’entrées pour mener un Design (conception) en Permaculture. Notre préférence va à la planification de la ressource en eau pour nous aider à implanter les éléments. Ce choix est lié au fait que sans eau, aucune viabilité, aucune durabilité et aucune résilience n’est possible.

L’eau, comme le vent, la biomasse* et toutes matières premières renouvelables est perçue comme une « énergie ». Cette énergie peut être conservée (stock) et/ou utilisée dans notre système* comme flux, pour le développer efficacement.

Nous partons du principe que nous ne récupérons jamais assez d’eau. Cela implique que nos conceptions doivent permettre de stocker plus d’eau que nécessaire.

Nous recherchons à valoriser au maximum l’eau de pluie, parce que celle-ci est gratuite et abondante. Cependant nous faisons face à deux contraintes. Les précipitations sont intermittentes, les ouvrages de stockage et de distribution sont parfois couteux et délicat à mettre en oeuvre. Notre capacité à gérer cette ressource est fonction de nos usages.

Le développement de nos connaissances, de nos savoirs et nos possibilités techniques nous permettent de nous adapter à de nombreux contextes et demandes de nos clients.

Dans le cas présent, la demande est de mettre en place une logique d’indépendance en eau pour assurer :

Usage 1 : l’eau de boisson

Usage 2 : l’eau pour usage domestique (douche, vaisselle, lessive, nettoyage…)

Usage 3 : l’eau pour l’arrosage des espaces vivriers

Usage 4 : des espaces tampon sur le terrain (petites mares, trous d’eau, développement de biodiversité…)

Cette demande est aussi liée au fait que la maison n’est pas reliée au réseau d’eau.

Nous cherchons donc à capter correctement cette ressource, à la stocker, à la distribuer et à l’économiser au mieux. Un principe essentiel est que cette énergie doit être optimisée dans notre système avant d’en sortir.

Nous verrons, dans les prochains articles, quels choix avons nous arrêté pour répondre au contexte et à la demande de notre client.

Biomasse : Masse totale des êtres vivants occupant un espace donné à un moment donné. Elle est composée des espèces végétales et animales. C’est une notion de quantité.

Système : Ensemble organisé de principes, d’éléments, de procédés, de pratiques formant un tout cohérent pour assurer un ensemble de fonctions définies.

Catégories : Uncategorized

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *